Le handicap à travers une personne valide

Mon projet

En voilà une idée ambitieuse… Vivre pendant un mois en fauteuil roulant !

Le but de mon projet est de vous sensibiliser au handicap, au regard que nous lui portons mais aussi aux problèmes d’accessibilité encore existants, particulièrement à Grenoble, pourtant promue il y a peu seconde ville la plus accessible de France…

J’ai passé l’intégralité du mois d’avril 2012  en fauteuil roulant à part le weekend dans le cadre de mon travail en tant qu’auxiliaire de vie à l’Association des Paralysés de France.
Aujourd’hui, je ne suis plus en fauteuil. Après m’être rendu compte d’un grande nombre de choses à propos du handicap, c’est maintenant à vous que ce projet s’adresse, c’est vous que je vais tenter de sensibiliser. Pendant un mois, je me suis filmée chaque soir pour raconter ce que je vivais, ce que je ressentais « à chaud ». Je vais donc publier ici, jour après jour, mes vidéos, ainsi que des photos, des témoignages et des articles à propos du handicap.

 

Bonne visite ! 🙂

Justine

Commentaires sur: "Mon projet" (9)

  1. Sylvain a dit:

    Wouaaah avec le blog ça claque ^^ ! c’est vraiment super ce que tu as fait ! encore bravo, toutes mes félicitations pour cette initiative !

  2. C’est une blague ?! Non mais sérieux, la semaine je suis en fauteuil, mais le weekend ah bah non, je profite de mes jambes normal quoi ?! Je trouve ça désolant et pitoyable ! Je suis moi-même en fauteuil roulant et à un moment donné faut choisir, soit t’es en fauteuil, soit t’es valide, mais c’est pas au milieu quand ça te chante. Tous ceux qui sont en fauteuil ne rêvent que d’une chose, remarcher, et toi tu te mets en fauteuil pour voir ce que ça fait ?! On aura tout vu. Pour info, handicapé ne veut pas dire handicapé MENTAL, si on a un problème on est assez grand pour se débrouiller tout seul, pas besoin de valides qui se donnent bonne conscience en pensant faire avancer les choses. Tu veux nous aider, parles avec nous (promis on mort pas), renseignes toi sur les vrais problème qu’on rencontre avec nos fauteuil, problèmes dont tu n’as peut être même pas idée. Honnêtement je serai le premier à vouloir te parler de ce qu’est vraiment le handicap, ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas (ce qui est parfois bien plus handicapant qu’un fauteuil roulant crois moi), ainsi que des vraies difficultés liées au fauteuil roulant et à l’accessibilité que toi tu ne pourras jamais voir ni ressentir puisque à la base t’es valide. L’initiative était pas mauvaise, mais tu n’as pas fait les choses logiquement et c’est bien dommage.

    • Comme je vous l’ai déjà dit je travaille en tant qu’auxiliaire de vie le weekend c’est juste pour ça que je n’ai pas pu être en fauteuil le weekend quand je bossais, je vois pas le problème. Si le weekend je sortais, alors je prenais le fauteuil. Je n’allais pas me mettre un mois en congé. Si j’avais fait un autre travail qui me permettait d’être aussi le weekend en fauteuil alors je l’aurai été.
      Je cotoie CHAQUE JOUR des personnes handicapées, qu’elles soient mes usagers au travail ou mes amis très proches, donc j’ai pu avoir le temps de discuter avec eux du handicap, des problèmes d’accessibilité, du regard des autres. Mais pourtant ils me soutiennent et m’ont poussé à faire ce projet.
      Je me suis donc déjà pleinement renseignée sur tous les problèmes qui existent, mais certains de mes amis en fauteuil m’ont fait remarqué que eux, les problèmes d’accessibilité ou le regard des autres, ils en faisaient abstraction sinon ils ne vivaient plus. Pendant un mois j’ai pu voir tout ça, y accorder de l’importance pour améliorer par la suite les choses.
      A aucun moment je n’ai eu la prétention de prendre le handicap de quelqu’un, je n’ai pas fait ça pour jouer car il y a eu des moments difficiles, des moments où j’ai voulu arrêter mais j’ai tenu le coup.
      Enfin je sais pertinemment de par mon travail et le fait d’être toujours avec des personnes handicapées (excuse moi je me répète) qu’il y a des dimensions que je n’a pas pu voir, des choses que je n’ai pas pu ressenti parce que je suis valide, mais ce que je fais est déjà une petite chose pour améliorer la situation…
      J’espère que vous me comprendrez,
      Cordialement,
      Melle Justine Mal

    • Sylvain a dit:

      Bonjour Simon,

      si je suis ton raisonnement à savoir « si on a un problème on est assez grand pour se débrouiller tout seul, pas besoin de valides qui se donnent bonne conscience en pensant faire avancer les choses » et bien on irait pas si loin que ça !
      Je voudrais donc rejoindre l’écrit de Wayoflife qui défend le projet de Justine. Ce projet a pour but de sensibiliser les gens sur les diverses difficultés qu’une personne en fauteuil manuel peut rencontrer au niveau fonctionnel et aussi un peu sur le plan psychologique (de part l’attitude « maladroite » ou autres venant d’autres personnes, regard des autres, la fatigue, …). Certaines de ces difficultés sont difficilement perceptibles, et entre les concevoir ou les vivre, il y a une différence. Justine a alors voulu aller plus loin à travers ce projet sur un plan personnel, mais surtout sur le plan médiatique. Aujourd’hui, je suis certain qu’elle peut parler avec d’avantage de profondeur de par cette expérience.
      Je suis moi-même en fauteuil roulant (tétraplégique C5 C6) et j’ai encouragé et aidé Justine dans sa démarche. Nous avons besoin de personnes comme elle afin d’agir, au travers de la communication, sur la méconnaissance du handicap. Car les gens qui n’ont pas forcément de proche en situation de handicap, ont parfois des préjugés qui ne sont pas toujours bons. D’autres ne se sentent tout simplement pas concernés et ne vont alors pas chercher l’information. Donc « oui » nous avons besoin de personnes qui s’investissent dans des actions telles que celle-ci et témoigner de manière efficace sur ce qui ne va pas, ou qui pourrait être améliorer.
      Il faut savoir que c’est renseignée et avec beaucoup de respect que Justine à élaboré ce projet. C’est une personne valide qui se bat ici pour pointer du doigt certaines difficultés vécues par des personnes à mobilité réduite (accessibilité des services, structures, …).

      Pour cela, je remercie encore la pertinence de son projet, de son témoignage, et d’une initiative que je soutient pleinement.

      Cordialement,

      Sylvain

  3. kiwifou a dit:

    Avant de porter un jugement sur le projet entrepris par Melle Mal il faut le remettre dans le contexte.

    Le mois qu’elle a passé, ce n’était pas cinq jours en fauteuil et le weekend pour aller voir ses amis, faire la fête et profiter de ses jambes pour se balader.Elle n’abandonnait le fauteuil que dans le cadre de son travail d’auxiliaire de vie auprès de personnes EN FAUTEUIL. Elle n’aurait pas pu faire correctement son travail sans sa mobilité (transfert, douche etc). Le reste du temps elle a respecté la règle qu’elle s’est elle-même posée. Sa vision du handicap est très complète. En effet elle en côtoie quotidiennement (ses amis, son travail …). Ce genre de projet ne peut pas être mené à bien par n’importe qui. Les « problèmes que vous rencontrez avec vos fauteuils » c’est précisément la raison d’être de ce projet. Par le dialogue elle s’est rendu compte d’un certain nombre de difficultés. Mais en étant elle-même en fauteuil, elle a eu une vision générale des soucis d’accessibilité bien plus précise. Soucis qu’un simple dialogue ne suffit pas à illustrer. Elle a conscience de ne pas pouvoir saisir la composante morale du handicap mais même sans cela, son projet pourrait avoir un impact positif sur le regard des personnes valides. Bien sur que les handicapés sont capables de se faire entendre tout seul. Cela n’a jamais été remis en cause. Mais des initiatives de ce genre venant de personnes valident c’est une bonne chose ! Ca sensibilise.

  4. wayoflife a dit:

    @ Simon: ton commentaire non constructif est-il une blague?
    Comment peux-tu te permettre de juger aussi négativement un projet individuel (qui de surcroit vient d’une personne valide). Ce projet a pour but de se rendre compte (pour les personnes valides) des difficultés que rencontres les personnes en fauteuil (je suis moi même paraplégique, donc en fauteuil).
    Voir une initiative personnelle venant d’une personne valide est plus qu’honorable. Justine a un excellent projet, d’autant plus qu’elle a consulté des personnes handicapées avant !
    Donc se réfugier derrière cette pseudo idée conçue que les valides ne connaissent pas le monde du handicap ou qu’elles n’en n’ont rien à faire est plus que lamentable …
    Alors oui certains (voire beaucoup) de gens n’en n’ont rien à faire… Mais ne jugeons pas ou ne pestons pas contre ceux qui ont ce genre d’initiative !!
    Tu reliras bien le projet de Justine car je ne vois pas comment je peux encore plus le justifier voire l’applaudir. Et si tu ne comprends toujours pas, alors je ne pourrais rien faire de plus …
    Pour continuer, je suis en fauteuil et je rêve que d’une chose: NE PAS REMARCHER ! J’ai eut mon accident à l’age de 6 ans, le handicap m’a certes fermé des portes, mais il m’en a ouvert d’innombrables, grâce au courage et à la ténacité. Mais je ne regrette en rien ce que j’ai fait et je suis complètement épanoui. Sportif de haut, maintenant chef d’entreprise, croit moi, pour rien au monde, je ne souhaiterais être valide !
    Si on a un problème on est certes grands pour se débrouiller tous seuls … MAIS il y a tellement de choses à améliorer que l’aide des valides est précieuse et INDISPENSABLE.
    Bref tout ça pour dire que je trouve ta réaction très agressive pour un projet aussi honorable, d’autant plus qu’il est dans un but d’informer la population valide …

    Sur ce bonne soirée

  5. Je trouve ce projet génial 🙂 Bravo, ce n’est pas facile à mener jusqu’au bout … Je suis admirative 🙂

Réagir

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :